Comment le Big Data change les règles du monde bancaire

La banque en ligne a été une offre gagnant-gagnant pour les institutions bancaires et leurs clients. Ces derniers bénéficient de la rapidité et de la commodité du libre-service, tandis que les banques font d’importantes économies sur les coûts de transaction. Mais pour plusieurs banques de consommateurs en particulier, le passage aux services en ligne a également signifié la perte de l’engagement critique des clients que les succursales ont longtemps fourni. Lorsque les services bancaires en ligne se ressemblent à peu près tous, les banques doivent trouver de nouvelles façons de se distinguer. En tirant parti de l’infonuagique et de l’analytique Big Data, les banques peuvent intégrer de nouvelles façons innovantes par les plateformes web et mobile.

Dans un rapport récent décrivant une nouvelle vision numérique pour les banques de consommateurs, Accenture présente des exemples de ce que certaines banques font déjà pour améliorer l’expérience en ligne et renforcir leurs liens avec leur clientèle.

Banco Bilbao Vizcaya Argentaria d’Espagne capture plus de 80 caractéristiques de transaction chaque fois que les clients utilisent leur carte de débit et utilise ces informations pour aider les consommateurs à gérer et à prévoir leurs dépenses courantes.

BNP Paribas Fortis de Belgique s’est associée au plus important fournisseur de télécommunications du pays pour créer une plateforme de commerce électronique mobile qui permet aux consommateurs de magasiner et payer les produits à partir de leurs téléphones intelligents. Ce service aide les consommateurs à trouver des commerces et permet aux entreprises locales d’être payées plus rapidement, ce qui est bon pour les activités commerciales de la banque.

La Commonwealth Bank d’Australie dispose d’une application mobile qui permet aux clients d’utiliser la réalité augmentée pour obtenir des informations détaillées sur les propriétés résidentielles qui les intéressent en pointant simplement la caméra de leur téléphone intelligent sur la maison en question. L’application indique également aux utilisateurs à combien s’éleverait exactement leurs paiements hypothécaires à la banque.

Cinq des plus grandes banques canadiennes se sont associées à Sensibill pour intégrer la fonctionnalité automatisée de gestion des reçus dans leurs applications bancaires numériques. Les clients peuvent utiliser le service pour organiser les reçus et obtenir des rapports qui les aident à faire leur budget.

Ces efforts sont couronnés de succès parce que les banques ne se considèrent plus comme des gestionnaires d’argent. Elles ont élargi leur champ d’action pour devenir des alliés de leurs clients en les aidant à devenir plus efficaces et à réaliser leurs projets.

L’infonuagique offre des capacités sans précédent aux banques pour intégrer d’autres services dans leurs applications de base par des API. Par exemple, plusieurs institutions financières offrent maintenant des fonctionnalités de rapports de crédit gratuites. Les agences de crédit sont ravies de promouvoir leurs marques grâce à ce type d’intégration, et elles collaborent volontiers avec les banques.

Lorsque le cloud se combine aux Big Data, les banques peuvent utiliser les connaissances existantes sur leurs clients pour travailler de façon différente. Par exemple, elles peuvent segmenter les clients par leurs comportements d’épargne et de consommation et proposer des services adaptés à différents budgets. Elles peuvent cibler des services vers des segments distincts de clients en fonction de la géographie ou du groupe d’âge en superposant les données démographiques sur les données des clients. Elles peuvent même écouter les conversations sur les réseaux sociaux pour identifier des occasions d’offrir, par exemple, des prêts automobiles aux amateurs de certaines marques ou modèles de véhicules.

Les principaux obstacles à ce type de transformation ne sont pas techniques mais plutôt culturels. Si les banques ne se perçoivent que comme des intendants de l’argent, elles limitent leur potentiel de rupture avec leurs niches traditionnelles. Mais lorsque les institutions bancaires se considèrent comme des alliés dans le succès financier de leurs clients, elles peuvent profiter de l’infonuagique et des Big Data pour développer et enrichir les relations avec leurs clients. L’application mobile est la nouvelle succursale, et un bon fournisseur de services peut aider votre institution financière à réaliser son potentiel de transformation.

Services infonuagiques : pourquoi les petits fournisseurs sont souvent un meilleur choix

Lorsque vous achetez du vin, allez-vous dans un grand magasin d’escompte ou chez un détaillant spécialisé? Vous faites probablement les deux selon la situation. Le grand magasin a la sélection et les bas prix, mais les employés des marchés spécialisés vous offre des conseils que vous ne trouverez pas ailleurs.

La même dynamique s’applique au choix d’un fournisseur de services infonuagiques. Lorsque vous pensez à des fournisseurs de cloud, quatre ou cinq noms de sociétés vous viennent sans doute immédiatement à l’esprit. Mais si vous cherchez sur Google des fournisseurs de cloud en fonction de la satisfaction de la clientèle ou par pertinence pour les petites entreprises, vous trouverez une liste bien différente. Il existe des centaines de petits fournisseurs régionaux et spécialisés en service d’infrastructure (IaaS) dans le marché. Dans plusieurs cas, ils offrent une valeur que les géants ne peuvent égaler. Voici cinq raisons de les considérer.

Service à la clientèle : c’est sans doute la première raison de choisir un plus petit fournisseur d’hébergement. Si vous avez un problème, vous pouvez généralement parler à quelqu’un au téléphone. Avec le temps, le fournisseur de services apprend à vous connaitre et peut vous proposer des conseils ou des rabais exclusifs. La grande compagnie ne peut tout simplement pas offrir ce type de service personnalisé.

Expertise spécialisée : vous pouvez trouver des applications pour à peu près tout ce qui existe auprès des grands fournisseurs cloud, mais après cela, vous êtes à peu près seul. Si vous éprouvez des difficultés avec les fichiers de configuration et si le dépannage des messages d’erreurs Apache n’est pas votre point fort, cherchez un fournisseur de services spécialisé dans les tâches que vous essayez d’accomplir. Non seulement vous obtiendrez un service personnalisé, mais les personnes sont des experts des solutions qu’elles supportent. Elles vont trouver des réponses à vos questions rapidement.

Un sourire et une poignée de main : il existe plusieurs bonnes raisons de choisir un fournisseur dans votre région géographique. D’une part, les lois sur la protection des données imposées par le gouvernement peuvent l’exiger. Les fournisseurs locaux offrent également une touche personnelle que les centres d’appels ne peuvent procurer. Vous pouvez visiter leurs installations, les rencontrer pour planifier les besoins de votre service et obtenir des recommandations pour des développeurs ou entrepreneurs dont vous pourriez avoir besoin. Plusieurs petits fournisseurs offrent également des options de colocation et des sauvegardes sur site et des services de reprise après sinistre. Dans un monde de technologie où tout semble devenu virtuel, il est agréable de mettre un nom sur un visage.

Faible coût : cela semble contradictoire, mais la réalité est que plusieurs fournisseurs spécialisés offrent de meilleurs prix que les géants du cloud. C’est particulièrement vrai lorsqu’ils se spécialisent dans une application telle que WordPress ou Drupal, ou dans un service comme la sauvegarde. Ces entreprises tirent parti d’économies d’échelle pour offrir des prix concurrentiels, et vous profitez de tous les autres avantages de leur expertise spécialisée. Comparez les prix, vous pourriez être surpris.

Performance : si les principaux utilisateurs du service infonuagique sont des personnes de votre entreprise ou dans votre région géographique, vous obtiendrez probablement de meilleures performances avec un fournisseur local. C’est une simple loi physique. Plus les électrons voyagent loin, plus ils prennent du temps à atteindre leur destination. Ceci est particulièrement important à considérer si vous prévoyez utiliser des services comme le stockage infonuagique ou si vous devez transférer de gros fichiers, un processus susceptible d’entrainer des erreurs qui ne fait que s’aggraver avec la distance.

Cloud public, privé, hybride? Faites le bon choix!

Vous savez que vous souhaitez aller vers l’infonuagique, mais vous ne savez pas laquelle des trois options – publique, privée ou hybride – vous convient. Nous sommes là pour vous aider avec cet aperçu rapide des trois possibilités, ainsi que les avantages et inconvénients de chacune.

Cloud public

Imaginez un serveur dans le ciel. L’infonuagique publique, également connue sous le nom d’infrastructure en tant que service (IaaS), procure l’équivalent d’un centre de données dans un environnement virtuel hautement évolutif accessible par Internet. Les clients peuvent s’approvisionner en serveurs virtuels (les « instances ») et ne paient que pour la capacité utilisée. Plusieurs fonctionnalités de cloud public sont automatisés pour le libre-service. Les utilisateurs peuvent déployer leurs propres serveurs selon leurs besoins et sans l’implication des TI. La comptabilité et la refacturation sont automatisées. En fait, les organisations trouvent souvent que le cloud public offre les économies les plus importantes, non pas en coûts d’équipement, mais en frais administratifs généraux.

Les applications les mieux adaptées au cloud public sont celles qui sont déjà virtualisées exécutées sur des systèmes d’exploitation Linux ou Windows non modifiés. Les applications vendues prêtes à l’utilisation en sont un bon exemple. L’infonuagique publique est également une bonne plateforme à utiliser pour évaluer et tester de nouvelles applications, puisque plusieurs fournisseurs de cloud public offrent une grande variété d’applications payables à l’utilisation. Le cloud public est également bien adapté au développement d’applications conçues pour le cloud, comme les applications mobiles.

L’infonuagique publique n’est pas idéale pour chaque utilisation. Les applications locales sur des plateformes existantes ou celles ayant d’importantes interdépendances pourraient ne pas être faciles à migrer. Les organisations qui ne portent pas attention à la gestion des instances peuvent finir par payer pour des capacités non utilisées. Il existe également des frais cachés à prendre en compte, tels que les frais additionnels pour les téléchargements et téléversements de données ou pour des niveaux de service garantis. Des enjeux règlementaires peuvent également limiter l’utilisation de l’infonuagique publique pour certaines applications.

Cloud privé

L’infonuagique privée est essentiellement un cloud public réservé à l’usage d’un client unique. Les cloud privés peuvent être construits sur site à l’aide de logiciels de virtualisation et d’automatisation, ou sous licence de fournisseurs qui offrent des services infonuagiques soit de leurs propres centres de données ou même dans les locaux du client.

Le cloud privé est populaire auprès des entreprises qui ont besoin d’un contrôle strict sur les données, que ce soit pour des raisons de sécurité, de confidentialité ou de règlementation. Dans les industries règlementées qui spécifient comment les données des clients doivent être conservées et gérées, c’est parfois la seule option infonuagique possible. Le cloud privé est aussi attrayant pour les compagnies qui ont besoin de niveaux de service garantis sans l’imprévisibilité de l’Internet public. Enfin, il offre le plus haut niveau de contrôle pour les entreprises qui souhaitent une visibilité profonde sur le qui et le comment de l’utilisation des ressources.

L’infonuagique privée est en général plus dispendieuse que l’option publique car les fournisseurs de services doivent attribuer des capacités exclusives à l’environnement dédié. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Pour les entreprises ayant des investissements importants dans les infrastructures existantes, un cloud privé sur site est une bonne façon d’ajouter de la flexibilité, de l’automatisation et de l’autosuffisance tout en préservant la valeur de leur équipement. Pour des charges de travail prévisibles, cela peut être le modèle le plus économique.

Cloud hybride

Cette option est la plus populaire auprès des grandes entreprises, et devrait dominer le paysage de l’infonuagique dans un avenir prévisible. Le cloud hybride combine des éléments du cloud public et privé de façon à permettre aux organisations de déplacer les charges de travail de manière flexible tout en gardant un contrôle strict sur leurs actifs les plus importants. Les entreprises déplacent généralement les fonctions qui sont traitées plus efficacement sur un cloud public mais conservent les autres à l’interne. Le cloud public peut servir d’extension à un centre de données interne ou être dédié à des utilisations spécifiques, telles que le développement d’applications. Par exemple, une application mobile développée dans le cloud public peut tirer des données d’un entrepôt de données dans un cloud privé.

Beacoup des avantages du cloud hybride sont les mêmes que ceux de l’infonuagique privée : contrôle, sécurité, confidentialité et niveaux de services garantis. Les organisations peuvent conserver leurs données les plus sensibles sur site mais en transférer une partie vers le cloud public à moindre coût. Elles peuvent également réduire les coûts en utilisant l’infonuagique publique pour gérer des pointes occasionnelles d’activité qui surtaxent leur propre infrastructure, une tactique connue sous le nom de « cloud bursting ». Le cloud hybride est également une étape de transition utilisée par les entreprises lorsqu’elles passent d’une infrastructure sur site à une infrastructure infonuagique publique.

Il existe beaucoup plus de dimensions à considérer pour décider quel type de cloud est le meilleur. Un bon fournisseur de services gérés peut vous aider à comprendre les options et à estimer les avantages et les compromis.

Adoptez l’approche unifiée de la sécurité sans fil!

Pour de nombreuses organisations, l’accès sans fil n’est plus un luxe. Les employés ont besoin d’un accès facile alors qu’ils parcourent les bureaux, et les clients et partenaires s’attendent à pouvoir se connecter dès qu’il sont sur le site. Mais fournir un accès non-sécurisé crée une foule de problèmes de sécurité potentiels si les points d’accès ne sont pas rigoureusement surveillés, corrigés et entretenus. Plus le nombre de points d’accès augmente, plus il est facile d’escamoter cette importante tâche de maintenance.

Les équipes de sécurité sont si occupées à combattre les urgences que la maintenance préventive est souvent négligée. Kaspersky Labs a récemment analysé les données de près de 32 millions de bornes sans fil dans le monde et  rapporté que près de 25% d’entre elles ne sont pas chiffrées. Ce qui signifie que les mots de passe et les données personnelles qui transitent par ces périphériques peuvent facilement être interceptés par toute personne connectée au réseau.

Les réseaux privés virtuels (VPN) sont une façon de garder les données en sécurité, mais 82% des utilisateurs de mobiles ont indiqué à IDG qu’ils ne prennent pas toujours la peine de les utiliser. La profusion de logiciels offerts en mode infonuagique (SaaS) encourage ce comportement. Gartner a estimé qu’en 2018, 25% des données d’entreprise contourneront le périmètre de sécurité et iront directement dans le cloud.

Le paysage du sans fil évolue, grâce aux périphériques mobiles, aux services infonuagiques et à la menace croissante des cyberattaques. Cela signifie que la sécurité sans fil doit être gérée de façon holistique, avec une approche de gestion centralisée et une architecture qui intègre à la fois la protection des terminaux et l’analyse du trafic réseau. Cisco a dépensé plus d’un milliard de dollars en acquisitions de sécurité depuis 2015 et a mis en place les éléments nécessaires pour assurer cette intégration.

Cisco Umbrella, que la compagnie a lancé le mois dernier, est une nouvelle approche pour sécuriser le périmètre d’entreprise qui prend en compte les façons changeantes d’accéder à Internet. Umbrella donne aux gestionnaires de réseau et de sécurité une image complète de tous les périphériques sur le réseau et de leur activité. Par exemple, en combinant la technologie Umbrella au Cisco Cloudlock Cloud Access Security Broker, les entreprises peuvent appliquer des stratégies personnalisées aux différentes applications SaaS et même bloquer totalement les services inappropriés. Elles peuvent également bloquer les connexions vers des destinations réputées malveillantes sur les couches DNS et IP, ce qui réduit la menace de logiciels malveillants. Umbrella peut même découvrir et contrôler les informations sensibles dans les applications SaaS, même si elles sont hors du réseau.

L’approche modernisée de Cisco en matière de sécurité utilise également la puissance de l’infonuagique pour l’administration et l’analyse. Cisco Defense Orchestrator résout plus de 100 milliards de requêtes Internet chaque jour. Sa technologie d’apprentissage machine compare ce trafic contre une base de données de plus de 11 milliards d’événements historiques pour rechercher des modèles qui identifient le comportement malveillant connu. Defense Orchestrator peut donc repérer les brêches rapidement afin qu’elles puissent être bloquées ou isolées avant qu’elles ne causent des dommages. Grâce au cloud, des données anonymes provenant d’Internet peuvent être combinées à l’apprentissage approfondi pour améliorer en continu ses capacités de détection. Les modèles analytiques prédictifs permettent à Cisco de déterminer où se déroulent les attaques actuelles et futures. En d’autres termes, le cloud de sécurité de Cisco devient plus intelligent chaque jour.

Umbrella peut s’intégrer aux systèmes existants, y compris les serveurs monofonctionnels, les flux et outils internes, de sorte que vos investissements sont protégés. Umbrella est construit sur OpenDNS, une plateforme native du cloud depuis sa création il y a plus de dix ans. C’est la base de la feuille de route de sécurité de Cisco à l’avenir.

Une excellente façon de commencer à utiliser Cisco Umbrella consiste à revoir la protection de vos points d’accès sans fil. Les réseaux de Cisco n’ayant plus de secrets pour nous, laissez-nous vous mettre sur la voie d’avenir de la sécurité réseau.

Êtes-vous prêts à faire face à toute interruption inattendue?

Nombre de petites et moyennes entreprises ont des lacunes dans leur infrastructure technologique les empêchant de se prémunir face aux imprévus qui causent des interruptions à leurs activités.

Une entreprise a vu ses bureaux dévalisés : les serveurs, ordinateurs, dossiers clients et même les copies de sauvegarde ont disparu. Comment faire pour se relever de cette situation, rapidement, et en minimisant les conséquences? Sans solution de relève, les activités de l’entreprise sont fortement compromises…

Catastrophes naturelles ou industrielles, vols, pannes d’électricité ou bris des télécommunications, piratage, terrorisme… Un arrêt des opérations, même de courte durée, peut mettre en péril votre part de marché, vous faire perdre plusieurs clients importants, et menacer la survie de votre entreprise. Il est primordial pour toute entreprise, quelque soit sa taille, de se préparer à faire face à toute éventualité en protégeant ses actifs informationnels.

Une solution de reprise après sinistre (DRaaS), vous permet d’atténuer les conséquences fâcheuses d’une interruption de vos activités. ESI vous offre la protection de votre environnement sans le fardeau de la dépense et de la gestion d’un site de relève.

Notre service DRaaS vous offre l’accès à notre centre de données certifié Tier III, doté d’équipements des meilleurs manufacturiers, entièrement redondants qui vous garantit une évolutivité élastique et des conditions d’abonnement flexibles.

Des solutions infonuagiques adaptées à vos besoins, abordables et offertes par une entreprise qui possède plus de 20 ans d’expérience en gestion des données, qui comprend l’importance de la protection et de la sauvegarde de vos actifs… n’attendez pas les situations d’urgence pour en profiter !

Le plus grand défi de l’infonuagique : les lois sur la protection des données

Les technologies infonuagiques font maintenant partie intégrante des solutions utilisées par les entreprises : la promesse de la standardisation et de la simplification, sans égard aux frontières physiques ou géographiques, répond aux impératifs de flexibilité des entreprises, qui veulent un accès à leurs données partout, en tout temps, sur tous leurs appareils.

Cette explosion des données virtualisées oblige désormais les pays à légiférer afin d’assurer la protection des données de leurs citoyens, et contraint les fournisseurs cloud à mettre en place des pratiques respectant des règles de gouvernance de plus en plus strictes, obligeant les entreprises qui collectent, utilisent et stockent des données à les conserver dans le pays où elles ont été collectées.

Les entreprises se fient à l’expertise des fournisseurs de solutions et produits cloud mais la meilleure technologie ne les exempte pas de réfléchir et planifier, car ultimement, ils demeurent responsables de leurs données, peu importe où elles sont hébergées, et ont l’obligation de respecter les lois en vigueur des pays où elles exercent leurs activités.

Comment s’assurer de faire affaire à un fournisseur infonuagique qui se conforme à la législation du pays?

Il appartient aux entreprises de mettre en place des règles de gouvernance et des moyens de contrôle pour s’assurer de la conformité des solutions en place. Si la technologie est d’un précieux secours, il ne faut pas faire l’erreur de se laisser influencer par une solution spécifique. Autrement dit, faites vos devoirs!

Créez votre feuille de route – Où prévoyez-vous développer votre marché? En cas d’expansion, commencez à vous informer des lois en vigueur dans les pays ciblés pour connaitre les restrictions imposées par leur législation afin d’évaluer ce qu’il vous en coûtera pour vous y conformer.

Informez-vous sur votre fournisseur cloud – Où sont stockées vos données par le fournisseur? Respecte-t-il vos règles de gouvernance? Est-il en mesure de vous en fournir la preuve?

Évaluez l’importance stratégique de la conformité – Le respect des règles de gouvernance n’est pas le même pour tous. Quelle importance votre entreprise accorde-t-elle à la protection des données et combien de ressources êtes-vous prêts à y consacrer? Vous pouvez gérer la gouvernance de vos données vous-même ou la confier à un fournisseur externe.

Les intégrateurs et fournisseurs de centres de données canadiens sont la voie à suivre pour donner aux entreprises l’option de faire affaire à des partenaires qui comprennent les besoins de leurs parties prenantes, à proximité de l’endroit où elles font des affaires.

Voir à ce sujet l’article de Mike Ettling, président de SAP SuccessFactors : https://techcrunch.com/2015/12/26/the-clouds-biggest-threat-are-data-sovereignty-laws/

 

Adoption de l’infonuagique : comment s’y retrouver?

Les entreprises ne peuvent plus ignorer la présence de plus en plus importante de l’infonuagique lorsqu’arrive le moment d’investissements technologiques et qu’il faut choisir parmi les options disponibles sur le marché. L’évaluation des produits et services en fonction des besoins de l’organisation, actuels mais surtout futurs, représente tout un défi!

Au-delà des considérations technologiques (compatibilité des produits, investissements requis, évolutivité des systèmes existants, etc.) il y a surtout l’évaluation des différents fournisseurs et des services offerts, ainsi que les coûts associés à leur utilisation. Les solutions cloud les plus connues du marché peuvent sembler attrayantes car elles bénéficient d’une visibilité importante, souvent de marque reconnue, qui est perçue comme une garantie de fiabilité. Les économies annoncées par ces solutions et leur accessibilité sont souvent des critères décisifs lorsque vient le moment de faire un choix. Mais il est quasi impossible d’évaluer les coûts réels de ces solutions, car plusieurs variables importantes demeurent inconnues : le prix des données à conserver, le coût par GO des téléchargements, la tarification pour les transactions, etc.

Les offres en infonuagique sont diversifiées et toutes ne conviennent pas indifféremment à toutes les entreprises. Certains environnements hétérogènes sont difficilement transférables et il peut s’avérer risqué, voire même impossible, de migrer à l’infonuagique sans transformer en profondeur l’architecture et les façons de faire des organisations. La prudence est donc de mise lorsqu’on entreprend un virage aussi important. Il ne faut pas voir l’infonuagique comme une simple mise à niveau à une technologie plus performante, mais bien comme une stratégie d’affaires qui nécessite une évaluation en profondeur des processus existants, du cadre légal et technologique de l’entreprise et un plan d’action avec des objectifs clairs à atteindre.

Peu d’entreprises disposent d’une équipe TI en mesure d’effectuer l’analyse nécessaire des processus en place dans l’organisation et des enjeux technologiques et de gouvernance qui s’y rattachent.

C’est dans ce contexte que des intégrateurs spécialisés apportent une contribution de valeur aux réflexions de l’entreprise. Un partenaire de confiance saura vous aider à évaluer vos besoins et à entreprendre vos démarches d’adoption à l’infonuagique de façon à optimiser vos investissements tout en atteignant vos objectifs d’affaires.

Vous pensez à l’infonuagique? Gardez les pieds sur terre!

L’adoption de l’infonuagique soulève nécessairement la question de la protection des données. De plus en plus, les pays se dotent de législations spécifiques qui visent à encadrer la gouvernance et la protection de données de leurs citoyens et de leurs agences gouvernementales auxquelles les entreprises qui opèrent sur leur territoire doivent se conformer.

L’utilisation de services infonuagiques ne dispense pas l’entreprise de ses responsabilités pour les problèmes touchant la confidentialité de ses données que son fournisseur cloud pourrait rencontrer.

Autrement dit, vous demeurez le propriétaire et êtes responsable de ce qui advient de vos données même si elles ne sont plus sous votre contrôle.

Sachant qu’il n’y a pas de transfert de responsabilité juridique entre vous et votre fournisseur infonuagique, une longue liste de questions s’ensuit : comment le fournisseur sépare t-il vos données de celles d’autres clients? Où sont-elles conservées (quelle juridiction)? Est-ce que le chiffrement est robuste? Comment s’effectue le transfert de données au fournisseur? Où sont conservées vos copies? Est-ce que le transfert est sécuritaire? Ce ne sont que quelques-unes des questions qui demandent réponse.

Une présence locale d’un fournisseur infonuagique ne signifie pas automatiquement que vos données sont conservées localement. Souvent, les copies sont expédiées en dehors du pays, dans une juridiction soumise à d’autres lois et parfois même qui contreviennent à la législation à laquelle votre entreprise doit se conformer.

En bref, l’infonuagique est bien moins une question de technologie que de conformité aux lois, ententes de niveaux de services et gestion contractuelle. Bien sûr, il y a aussi une forte composante technologique à considérer. ESI peut vous aider à évaluer et mettre en place une stratégie infonuagique avec une compréhension complète des enjeux, qui se résument à la question de la gestion des risques : ce qu’on peut conserver dans un cloud public, ce qu’il faut garder dans un cloud privé.