Retour

Transformation numérique, digitale ou dématérialisation ?

Autour de nous se déploient des transformations sociétales, qui prennent naissance, plus spécifiquement des transformations dans des entreprise liées aux technologies de l’information. En fonction des cieux ou des écoles de pensée, les uns parlent de transformation numérique, d’autres de transformation digitale, les plus pressés parlent de dématérialisation qui est également une transformation liée aux technologies de l’information. Parlent-ils tous de la même chose ?

À première vue, nous serons tentés de répondre oui à la question, mais est-ce vraiment le cas ? Pour tenter de répondre, nous resterons dans le cadre des entreprises et aux balbutiements de l’informatisation. 

La transformation numérique au sein d’une entreprise désigne généralement l’avènement de l’Internet et l’utilisation d’une machine (ordinateur ou autre) et des technologies. En d’autres mots, c’est la conception et la mise en place de nouveaux outils ou nouvelles applications d’affaires ou de mission qui intègrent d’une part des données numérisées ou numériques et d’autre part des applications numérisées ou outils numériques.

La transformation digitale au sein d’une entreprise désigne l’utilisation ou l’intégration de tous les outils numériques ou toutes les technologies digitales disponibles en son sein (secteurs d’activités, secteurs d’affaires, etc.). Précisons que l’Office québécois de la langue français déconseille l’usage de transformation digitale et conseille plutôt l’usage de transformation numérique, en estimant que l’adjectif digital, fait référence aux doigts et n’a pas le sens de numérique. En 2022, disons que l’adjectif digital a pris un peu d’âge et fait de plus en plus la place à numérique.

Une dématérialisation au sein d’une entreprise désigne la transformation du support matériel, physique, habituellement sous forme analogique (papier, microfilm, etc.) vers un format virtuel ou numérique. L’information, les données ou les documents dans une telle entreprise circulent sous forme exclusivement électronique.

À la lumière de cela, contrairement aux deux (2) premières transformations, la dématérialisation s’apparente être aujourd’hui une utopie, du moins inaccessible complètement aux entreprises. Elles vont plutôt tendre vers une entreprise dématérialisée sans jamais l’être à 100%, du moins pour le moment. De nouvelles technologies doivent encore émerger ici et là.

Avec ses éléments de précision, nous voyons que les trois (3) transformations sont distinctes. Elles entrainent cependant de profonds changements. Les entreprises concernées finissent par s’améliorer et/ou remplacer leurs façons de faire à l’aide de nouvelles méthodes/technologies tout en modifiant également leurs cultures d’entreprise.

Jean-Marc Nkoghe – Conseiller en architecture de système